Nos vœux pour 2014 : Devenons (vraiment) subversifs !

imagePour détourner les projecteurs du taux de chômage et des attaques anti-ouvrières, le gouvernement a mis en scène le feuilleton « Dieudonné », ponctué par la décision du Conseil d’État d’interdire les représentations de son spectacle. « Une victoire politique », « une défaite pour l’antisémitisme » selon le ministre de l’Intérieur. Surtout un coup de pub pour le comique raciste et un rafraîchissement de façade pré-électoral pour Valls !

Valls, pas crédible en chevalier de l’antiracisme

Député-Maire d’Évry, Manuel Valls n’hésitait pas à dire qu’il y avait, à son goût, trop de Noirs dans sa ville, et qu’il souhaitait plus de « Blancs, de White et de Blancos ». Devenu ministre, il se vante d’être le champion des expulsions de sans-papiers et prétend, en bon xénophobe, que les « modes de vie des Roms entrent en confrontation » avec les nôtres. Il n’y a que le mode de vie des patrons et gros actionnaires licencieurs qu’il estime en harmonie avec le sien !

Il avait bien mérité la colère des lycéens qui ont investi il y a deux mois les rues de Paris et autres grandes villes pour contrer la politique d’expulsions d’élèves sans-papiers.

Un Dieudonné antisémite bien dans le système

De son côté, Dieudonné en rajoute dans la démagogie antisémite et les blagues nauséabondes. Roublard, il se revendique « antisystème » alors qu’en homme d’affaires avisé, il fait fortune en vendant mugs, tapis de souris, parapluies, stylos, cendriers et autres bricoles à son effigie… Et il a maintenant un ministre de l’Intérieur anti-immigrés pour publicitaire !

Pour prouver qu’il est « antisystème », il n’hésite pas à se montrer sur scène ou en vidéo avec les plus gratinés de l’extrême droite : de Jean-Marie Le Pen à Alain Soral en passant par Serge Ayoub (chef d’un groupuscule de nazillons dont des membres ont assassiné l’an passé le jeune militant antifasciste Clément Méric) ou encore Robert Faurisson, célèbre pour avoir nié l’existence des chambres à gaz lors de la seconde guerre mondiale.

Le comique se félicite de sa « quenelle », prise comme un geste de révolte par beaucoup de jeunes, qui pour le coup se mettent le doigt dans l’œil s’ils croient être ainsi contestataires. Mais qu’est-ce qui lui plaît avant tout ? Que des flics et des militaires posent bras tendus en « quenelle », exprimant leur antisémitisme par ce salut nazi déguisé. Galonnés racistes, nostalgiques de la colonisation et Dieudonné, même combat ! Moins subversif, on ne fait pas mieux !

Hollande : un « pacte d’assistance » au patronat

Ne nous laissons pas diviser. La démagogie raciste et antisémite a toujours été une arme contre les exploités en période de crise, puisqu’elle nous oppose les uns aux autres et masque les véritables responsables du chômage et de la paupérisation. Les responsables restent pourtant faciles à identifier : avec son « pacte de responsabilité », Hollande offre un sacré pactole au patronat, une aide aux grands groupes du CAC 40, oui, qu’on nous fera payer : par la hausse de la TVA et des coupes franches dans les services publiques et sociaux. Le président du Medef Pierre Gattaz – aux anges ! – a salué le discours et en redemande.

En 2014 : Ensemble et solidaires contre l’ordre établi !

Pour remettre en cause l’ordre établi, suivons les traces de ceux qui luttent contre les patrons voyous et désavouent le gouvernement qui les protège.

Aujourd’hui, les ouvriers de Goodyear à Amiens, les travailleuses de La Redoute dans le Nord, après les travailleurs bretons de l’agroalimentaire et bien d’autres se mobilisent contre les licenciements, imposés par ces grandes fortunes qui ferment les usines.

Appuyons-nous sur ces premières luttes de l’année pour faire de 2014 une année de lutte d’ensemble, véritablement contre le système !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *