Victor Serge: Les années sans pardon (Agone 2011)

« S’il y avait encore quelque part dans le monde une autre réalité, elle ne tenait plus dans la mémoire humaine que la place d’un souvenir plus teinté de doute et de peine que de regrets. Les vieilles gens gardaient le mieux l’empreinte du passé mais leur rabâchage en devenait exaspérant. Il leur faisait plus de mal encore qu’à ceux qui se demandaient comment les faire taire. Combien de guerres y a-t-il eu ? La révolution, c’était aussi une guerre ! Les réponses de ceux qui, en un demi-siècle, semblaient avoir vécu tant d’événements qu’ils exagéraient certainement, restaient obscures ; et le prix d’un bon dîner, le confort des voyages en chemin de fer, devenaient des contes à dormir debout ou plus exactement des bobards de cinglés. »

Parcours de figures indésirables dans une Europe qui court à la catastrophe, ce roman posthume évoque les derniers jours du Paris d’avant-guerre et le siège de Leningrad, en passant par la chute de Berlin pour finir dans la sierra mexicaine. Confrontés à l’implacable terreur, les protagonistes essayent de sauver leurs amours et cherchent à « s’évader d’un monde sans évasion possible ».


L’auteur :

Né en 1890 dans une famille d’exilés anti-tsaristes, Victor Serge rejoint la Russie à l’annonce de la révolution. Membre de l’opposition de gauche, il connaît la prison puis la relégation en Oural. Expulsé d’URSS après des années d’interventions de militant révolutionnaire et d’écrivain, il assiste à la débâcle en France avant de rejoindre Mexico, où il meurt en 1947.


Table des matières :

- Avant-propos des éditeur, par Claude Rioux

- I. L’AGENT SECRET
- II. LA FLAMME SOUS LA NEIGE
- III. BRIGITTE, LA FOUDRE ET LES LILAS
- IV. LA FIN DES VOYAGES

- Une tentative de bibliographie chronologique intégrale


Éditions Agone, collection « Manufactures de proses », parution le 16/09/2011

ISBN : 978-2-7489-0150-4

340 pages / 14cm x 21cm / 22 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *